Une attaque de Type Web Defacement cible le site du Centre National des Technologies en Education

Le 30 Aout 2018 ,le site web du Centre National des Technologies en Education a été attaqué par le groupe de pirate anonjoker.

I S’AGIT-IL ?
L’attaque est de type Web defacement de site internet qui est une forme d’attaque qui vise à remplacer la page principale ou toutes les pages par une page WEB spécifique diffusant un message du hacker..

Le message publié par le groupe anonjoker est :

Défacement de sites web : De quoi parle-t-on ?

Toutes ces attaques ont en commun un type d’attaque visant à remplacer le contenu initial d’une page web par un message relayant l’idéologie « souvent fort nauséabonde » de l’attaquant. Il est d’usage d’employer le terme de défaçement de sites web pour ce type d’attaques.

Ce n’est donc pas une attaque de type « Deny Of Service » où l’attaquant va rendre le site web visé indisponible en l’innondant de connexions. Ce type d’attaque vise plus à rendre un contenu indisponible plutôt qu’à le remplacer.

Cela n’a donc rien à voir non plus avec un autre type d’attaque consistant à essayer d’introduire via le site web un malware, cheval de troie qui participera à son tour à des attaques de type DDOS ou de relais de spam.

Et cela n’est pas non plus en rapport avec les attaques de type SSH visant à « deviner » par essais successifs des mots de passe un peu trop faciles. Ces attaques sont désormais continues sur Internet et le meilleur conseil reste d’utiliser l’authentification SSH par clé privé/publique en plus d’un mot de passe fort.

Une page défacée peut contenir un ou plusieurs éléments :

  • un fond uni (souvent noir), qui peut être le seul indice de défacement d’un site ;
  • un simple mot, comme owned, hacked ou le pseudonyme du défaceur ;
  • une image, les revendications du défaceur et quelques fois un fichier audio.
Le risque premier de ce type d’attaque est l’atteinte à l’image de marque de la société, ceci mettant en exergue l’existence de sérieux problèmes de sécurité. En effet, il s’agit d’une intrusion dans le système d’information ayant permis de modifier des données visibles par tous. Même si le serveur web est isolé, même si aucune donnée sensible n’est dérobée, la réputation du propriétaire du site elle, en sort grandement affectée.

Que faire ?

Les conséquences de telles attaques pouvant avoir un impact catastrophique sur l’image et le fonctionnement de l’entreprise, il
convient d’y apporter une attention particulière. Il est donc conseillé de :
  • Mettre rapidement à jour votre site internet ou demander à votre prestataire de services d’effectuer ces opérations dans les plus brefs délais. Appliquer les correctifs de sécurité et configurer correctement les applications ;
  • Contrôler l’intégrité et mettre en place des journaux d’événements (serveurs, pare-feu, …) ;
  • Effectuer des sauvegardes complètes régulièrement et des bases de données quotidiennement. Dans la mesure du possible, installer un plugin automatisant cette opération ;

Article de : cyber.tn
Source: http://www.zone-h.org/mirror/id/31633506

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *