Est-il temps de travailler plus sérieusement sur la sensibilisation?

Suite à l’article publié hier sur les tentatives d’arnaques ciblant les clients de quelques banques (http://cyber.tn/?p=701), on a essayé de suivre de près cette alerte et de voire les réactions. Cette alerte a été relayée sur Facebook surtout que les banques en question ont traité sérieusement cette menace ciblant leurs clients.

Même si l’incident n’est pas aussi grave et il est facile à identifier, mais la réaction des simples citoyens était surprenante et montre une inconscience flagrante.
Le cas qui nous a attiré est celui de la BH, qui était rapide à annoncer sur l’arnaque et avait publié sur sa page Facebook une capture d’écran de la page utilisée pour circuler le message avec des indications très visible sur l’image montrant qu’il s’agit d’un faux message.

Malgré ces indications visibles sur l’image, plusieurs citoyens ont introduit leurs numéros de téléphone sous forme de commentaires sur cette alerte, croyant qu’il s’agit vraiment d’un jeu organisé par la BH et visiblement ils n’ont pas vu le tampon « FAUX ». Quelle confusion !!!
Un message d’alerte et de sensibilisation qui a été mal compris et pris pour un jeu. C’est la confusion totale qui nous mène à poser des questions sur le niveau de conscience de nos concitoyens.

Visiblement on est encore trop loin. Un très grand effort de sensibilisation s’impose.

La sensibilisation est la responsabilité de qui ?

C’est un effort continu pour éveiller la conscience des citoyens sur les risques, sur comment se protéger et que faire en cas de problème. C’est la responsabilité de tous : la banque doit sensibiliser ses employés et ses clients, l’Etat doit mettre en place les ressources nécessaires pour sensibiliser
Monsieur tout le monde, les médias ont aussi un rôle très important et sans oublier la société civile.

Aujourd’hui il s’est avéré que nos concitoyens sont très vulnérables et risquent de tomber très facilement dans des arnaques et des pièges. Le cas de cette arnaque est très banal et ne pose pas de vrais risques, mais d’autres techniques existent et sont très répandues mettant en péril les données personnelles et aussi l’argent de citoyens.

Il est temps de considérer plus sérieusement la sensibilisation sur les risques informatiques et sur les risques en ligne, pour éviter que les usagers perdent la confiance dans les technologies numériques.

Article par: cyber.tn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *