Forum DSI: La cybersécurité est une priorité pour les DSI Tunisiens

La 4ème édition du Forum DSI a eu lieu à la « Médina Méditerranea » Hammamet – Tunisie, le 18 et 19 octobre 2017 co-organisé par Club DSI Tunisie et International Future Networks sous le thème : IT: Business Innovation.

Un panel dédié à la cybersécurité a été assuré sous le titre de: “L’innovation au service de la cyberdéfense”.
Le panel a été modéré par Ahmed Foued HAMED, RSSI du Groupe Chimique – Tunisie, avec 4 panélistes, experts en cybersécuirté:

  • Haythem El Mir, CEO, Keystone Consulting – Tunisie
  • Jalel Zagrani, Directeur chargé de projet, Banque Centrale – Tunisie
  • Henri d’Agrain, Délégué général, CIGREF – France
  • Emile Moukarzel, Expert en gestion des vulnérabilités et des identités – Liban

Le débat était autour des enjeux de la cybersécurité, la nécessité de changer les approches de cyberdéfense et d’innover pour être en mesure de protéger les systèmes d’information contre des menaces et des attaques très sophistiquées.

Le Customer Security Programme (CSP) de SWIFT était l’exemple montrant le changement radical de l’approche de SWIFT pour protéger les systèmes contre les attaques et les fraudes. De nouveaux contrôles imposés sur les banques pour maximiser le niveau de protection. Ce cas d’exemple a été présenté par l’Expert SWIFT Tunisien Jalel Zagrani.

D’autre part, selon Haythem EL MIR la cybersécurité devient aujourd’hui un thème très préoccupant pour tous les DSI, vue les menaces qu’ils sont en train de traiter et des attaques qu’ils sont en train de subir. Les cyberattaques deviennent de plus en plus sophistiquées et très compliquées à détecter et à maîtriser.

La technologie évolue rapidement avec de nouvelles créations, innovations, ouvertures, diversité et aussi exposition, ces nouveaux moyens sont en train de façonner différemment les entreprises et d’impacter même notre vie. En parallèle à ça, les cybercriminels et les malfaiteurs innovent aussi dans leurs manières de s’attaquer aux différents systèmes et données, conduisant à une situation où nos méthodes et techniques de protection deviennent quasiment inefficaces.

Face à cette réalité, nous avons aussi besoin de changer et d’innover nos méthodes de protection sur le plan technologique et aussi sur les approches adoptées qui doivent être à la hauteur des menaces d’aujourd’hui et de demain.

La cybersécurité est un domaine où les axes de recherche et de développement sont très ouverts et où le potentiel de création et d’innovation est très important. Aujourd’hui, seule l’innovation pourra nous aider pour faire face à la créativité des cybercriminels.

Haythem EL MIR a lancé un appel aux DSI pour ouvrir leurs portes aux start-up et aux entrepreneurs pour créer des projets innovants, considérant la cybersécurité comme un domaine d’innovation avec un fort potentiel de R&D. Mettre en place des laboratoires, des unités de R&D pour donner la possibilité aux spécialistes d’analyser les problématiques spécifiques de sécurité, d’accéder aux données et aux systèmes d’expérimentation et de développer des solutions et des approches innovantes. Les DSI sont un acteur essentiel dans l’innovation et dans l’écosystème de l’économie numériques. La cybersécurité est un domaine très ouvert sans oublier le Big Data, l’IoT, le FinTech et plein d’autres domaines de développement où les DSI peuvent participer à développer le secteur des TIC dans tout le pays.

Par http://cyber.tn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *