IBM lance à son tour un assistant intelligent

Avec Watson Assistant, Big Blue propose aux entreprises une offre d’agent virtuel en marque blanche.

Après Alexa, Siri ou Cortana, c’est au tour d’IBM de lancer son assistant intelligent. L’annonce a été faite lors de la conférence Think 2018 qui se déroule actuellement à Las Vegas. Cet agent virtuel s’appelle tout simplement Watson Assistant du nom de la plateforme d’informatique cognitive de Big Blue.

Contrairement à l’orientation BtoC du service de Google, dénommé lui aussi Assistant, l’offre d’IBM s’adresse spécifiquement aux entreprises. Le groupe américain leur propose d’embarquer, en marque blanche, son agent virtuel dopé à l’intelligence partout, dans une voiture, une chambre d’hôtel, un magasin ou une salle de conférence. Peu de chance que l’utilisateur final ne prononce le sésame “OK Watson”.

Watson Assistant vise à enrichir l’expérience client en anticipant les besoins des consommateurs et en formulant des recommandations de manière proactive en fonction du contexte et du profil utilisateur. Bien sûr, comme les autres bots, Watson Assistant interagit à la voix ou en mode texte.

Pour IBM, le concept d’assistant personnel n’est pas seulement confiné à des usages domestiques – à partir d’un smartphone ou d’une enceinte connectée. Le groupe américain propose aux entreprises de s’emparer de sa technologie et de la décliner dans un grand nombre d’usages.

En « packageant » ainsi son offre d’IA, il s’agit pour IBM rendre plus accessible la complexité de Watson et de fournir derrière des services de sa plateforme de cloud public. Le fournisseur vise tout particulièrement les secteurs de la bancassurance, de la distribution et des télécoms.

De l’aéroport de Munich à Orange Bank

Le géant américain a déjà déployé Watson Assistant pour l’aéroport de Munich et la Royal Bank of Scotland. À Think 2018, il a aussi présenté son intégration dans le cockpit d’une Maserati GranCabrio pour l’équipementier automobile Harman. Il « apprend » à connaître les préférences et le comportement au volant du conducteur pour améliorer sa sécurité et son confort. Un choix surprenant puisque Harman est censé avoir adopté Bixby, l’assistant de Samsung.

En France, Orange Bank a développé son agent conversationnel Djingo avec l’aide d’IBM et de sa technologie Watson. Il permet de répondre aux demandes des clients de la banque mobile de l’opérateur télécoms comme effectuer des opérations bancaires ou bloquer/débloquer une carte bancaire.

pour en savoir plus http://www.itespresso.fr/ibm-assistant-intelligent-186128.html?utm_source=2018-03-22&utm_medium=email&utm_campaign=fr_itespresso_v2&referrer=nl_fr_itespresso_v2&t=5cc4e133bf12440

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *