La gestion des risques, sécruité pour les PME

Vos entreprises, activités industrielles et commerciales évoluent dans un écosystème en mouvement fait de nombreux risques. Ces derniers sont internes et externes, matériels ou immatériels.  L’exposition et la vulnérabilité face aux risques sont souvent complexes à identifier et à maîtriser. Mais ce qui clair, c’est qu’une mauvaise anticipation des risques mettra en difficulté votre entreprise.
La protection des données numériques est rarement une priorité pour les dirigeants de PME alors même que les petites structures sont de plus en plus affectées par les problèmes de sécurité informatique et de cybercriminalité.

Dans ce qui suit nous vous présenterons les recommandations pour la protection des PME.

 

De réels dangers aujourd’hui pour les PME

Les objectifs des cybercriminels sont divers et variés. Ils peuvent cibler une liste de courriel, les plans d’une machine, récupérer des informations sur une réponse à un appel d’offres ou tout simplement perturber le fonctionnement de machines-outils et ainsi altérer la production d’une PME.Les attaques et les intrusions sont diverses et les causes le sont encore plus. Il existe une multitude de pirates, de « hackers » qui scrutent sur Internet les failles exploitables. Du particulier qui souhaite, par défi, s’introduire dans la base de données d’un grand groupe et qui publie, pour accéder à une quelconque reconnaissance (même anonyme), les données auxquelles il a eu accès, jusqu’à l’unité dirigée par un État qui vient espionner les entreprises, les sites des ministères, ou tout objet qui peut avoir une consistance et une valeur ajoutée, la diversité de ces actions est fonction de la masse de « data » exploitable dont Internet regorge.

Des PME de plus en plus touchées par la cybercriminalité

La cybercriminalité est une menace bien actuelle, face à laquelle les grandes entreprises, mais aussi les entreprises intermédiaires et moyennes sont confrontées. Parfois bien loin de posséder une stratégie correspondant à l’ampleur de la menace, les PME se retrouvent bien plus vulnérables que les entreprises de plus grande taille. Ce sont pourtant elles qui en souffrent le plus.
Les PME n’ont pas toujours conscience d’être devenues les cibles de prédilection des pirates informatiques.  En effet, ci
bler une PME peut aussi être un moyen de s’attaquer à un plus gros poisson, dans le cadre d’une attaque de long terme. Puisqu’en infiltrant le réseau de cette petite structure, il devient plus facile de pénétrer par la suite dans celui d’un grand groupe dont elle est le sous-traitant.

Une problématique sérieuse d’autant que les entreprises victimes de cyberattaques font face à de sévères répercussions en termes de pertes économiques et d’impact sur l’image de marque. Ce risque peut néanmoins être réduit en appliquant quelques bonnes pratiques.

Les règles essentielles pour bien protéger son PME

  • Audit

Ce qui permet d’evaluer le niveau de sécurité du système d’information existant et proposer des recommandations pour le sécuriser et le mettre à niveau.

  • Protection Des Postes de Travail

Mettre à niveau la sécurité des postes de travail en appliquant les bonnes pratiques de sécurité et en s’assurant que les postes sont à jour et propre tout en assurant un contrôle continu.

  • Protection De L’infrastructure IT

L’entreprise doit protéger tous les accès Internet (y compris les accès Wi-Fi) qui sont les principaux points d’entrée des pirates. De plus en plus de sociétés choisissent d’ailleurs d’installer un réseau privé virtuel (VPN) comprenant un seul et unique point d’échange sécurisé avec Internet.

  • Redoubler de vigilance avec les appareils mobiles

Mettre à niveau la sécurité des appareils mobiles en appliquant les mesures de sécurité nécessaires tout en assurant un contrôle continu.

  • Réseaux Sociaux

S’assurer que la communication de votre entreprise via les réseaux sociaux est bien protégée et ne risque pas de vous poser de graves problèmes.

  • Traitement Des Incidents

Disposer de l’aide d’une équipe d’experts pour vous soutenir en cas d’incident grave et vous apporter toute l’expertise nécessaire pour résoudre vos problèmes.

  • Sensibiliser les employés de l’entreprise

Il est recommandé d’organiser une campagne de sensibilisation pour informer les employés sur le danger bien réel de la cybercriminalité en insistant sur la nécessité de :

  • choisir des mots de passe d’au moins 12 ou 14 caractères mélangeant chiffres et lettres,
  • effectuer des sauvegardes fréquentes sur des supports externes ou une plateforme cloud,
  • adopter un usage prudent des messageries électroniques et des systèmes de paiement.
  • etc
  • Protection des données personnelles

S’assurer de la bonne protection des données personnelles  des clients ou des employés et se conformer à la loi en vigueur.

  • Développement de politique

L’entreprise doit enfin mettre en place une politique de sécurité informatique précisant clairement les responsabilités de chacun et les procédures prévues en cas d’attaque, afin que les équipes ne soient pas prises au dépourvu et puissent reprendre l’activité le plus rapidement possible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *