Qu’est ce qu’un objet connecté ?

Qu’est-ce qu’un “objet” ?

L’Internet des objets regroupe tous les objets physiques communicants dotés d’une identité numérique unique. © DP, via Pixabay

Selon l’Union internationale des télécommunications, l’Internet des objets (IdO) est une « infrastructure mondiale pour la société de l’information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l’information et de la communication interopérables existantes ou en évolution ». En réalité, la définition de ce qu’est l’Internet des objets n’est pas figée. Elle recoupe des dimensions d’ordres conceptuel et technique.

D’un point de vue conceptuel, l’Internet des objets caractérise des objets physiques connectés ayant leur propre identité numérique et capables de communiquer les uns avec les autres. Ce réseau crée en quelque sorte une passerelle entre le monde physique et le monde virtuel.

D’un point de vue technique, l’IdO consiste en l’identification numérique directe et normalisée (adresse IPprotocoles smtp, http…) d’un objet physique grâce à un système de communication sans fil qui peut être une puce RFIDBluetooth ou Wi-Fi.

les différents secteurs qui utilisent l’Internet des objets

 

IoT pour la fabrication  
IoT pour les villes intelligentes  
IoT pour les transports  
IoT pour la vente au détail  
IoT pour le secteur de la santé  

 

Les menaces liées à l’Internet des objets

D’après le rapport DDoS’s Newest Minions: IoT Devices en juillet 2016 , tous les appareils connectés en ligne présentent des failles et sont donc vulnérables aux exploits. Plus inquiétant encore, les appareils et logiciels qui composent l’IoT n’ont pas été conçus dans un souci de sécurité. Pressés de sortir leurs produits avant leurs concurrents, les fournisseurs d’IoT en négligent bien souvent la sécurité. Les appareils connectés à Internet deviennent ainsi les nouvelles armes des cybercriminels.

  • Une attaque contre un appareil médical peut induire des dommages physiques, voire la perte d’une vie.
  • Le brouillage d’un capteur utilisé pour des compteurs intelligents pourrait provoquer une panne de courant et générer divers inconvénients causés par le manque d’électricité.
  • Le piratage d’une voiture sans chauffeur risquerait de se traduire par une perte de contrôle du véhicule sur une autoroute bondée.
  • L’exploitation des faiblesses d’un appareil IoT pourrait permettre à un individu malveillant d’accéder à des données hautement sensibles telles que des renseignements bancaires, personnels ou de santé.

Principales considérations

  • Les fabricants d’appareils IoT devraient s’intéresser à ces menaces,
  • La développement d’une organisation de certification pour mettre la fiabilité de ces appareils à l’essai.
  • Les éléments de l’IoT, y compris les capteurs, les réseaux, les applications et l’hébergement, doit être évalué selon une perspective de sécurité en vue d’en assurer la protection.
  • Il faut aussi se demander si les données transmises peuvent être interceptées ou altérées par un pirate.
  • IoT devrait posséder un identifiant unique pour permettre les communications et la mise à jour de statut de la sécurité des applications connexes.

Conclusion

L’Internet des objets est sur le point de changer le monde et une bonne partie de notre quotidien. Plusieurs éléments doivent encore être améliorés, je pense notamment à l’avalanche de données nécessaires pour que les appareils communiquent entre eux, ou encore à la protection de la vie privée qui risque de se retrouver mise à mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *